Entéroscopie diagnostique et thérapeutique

Intérêt de l'entéroscopie en gastroenterologie ?

 

L'entéroscopie fait référence à la procédure permettant la visualisation directe de l'intestin grêle. Elle nécessite l'utilisation d'un entéroscope.

 

La visualisation de l'intestin grêle, souvent siège de pathologie,  a constitué un défi pour les gastroentérologues en raison de la difficulté d'atteindre physiquement les régions plus distales de l'intestin. Désormais, l'endoscopie de l'intestin grêle s'avère être une technique utile et réalisable à visée diagnostique et thérapeutique. 

 

Contrairement à la videocapsule endoscopique considérée comme un outil purement diagnostique, l'enteroscopie permet grâce à l'endoscope de réaliser des prélèvements ciblés pour histologie et de procéder à des actes thérapeutiques (polypectomie, hémostase, pose d'endoprothèse...). Son principal inconvénient reste le temps de réalisation de l'examen (>60 minutes) pour visualiser l'ensemble de l'intestin grêle. De très rares complications ont été décrites : pancréatite aigue, nécrose intestinale.

 

Quelles sont les indications de l'entéroscopie ?

 

  • existence d'un saignement occulte dans l'intestin grêle;

  • cause identifiée d'anémie ferriprive et accessible à un traitement endoscopique; 

  • résection de polypes du grêle (syndrome de Peutz Jeghers);

  • réalisation de cathéterisme biliaire sur montages chirurgicaux.

 

Comment est réalisé cet examen d'endoscopie ?

 

Les gastroscopes traditionnels peuvent généralement visualiser la partie proximale voire distale du duodénum dans les mains d'endoscopistes gastroenterologues expérimentés, mais l'exploration est limitée en raison de la longueur du fibroscope. Cette technique est appelée entéroscopie poussée. En raison de la longueur de l'intestin grêle, avec une moyenne de 4 à 6 mètres chez l'adulte, l'entéroscopie poussée n'est pas un examen suffisant pour visualiser de grandes parties de l'intestin grêle.

 

De nouvelles techniques permettent l'exploration grêlique, y compris l'endoscopie simple et double ballon, et l'enteroscopie spiralée. 

 

L'entéroscopie double ballon implique l'utilisation d'un ballon à l'extrémité d'un entéroscope et d'un tube-gaine (overtube). Il s'agit d'un tube adaptable à l'endoscope, également équipé d'un ballon. La procédure est réalisée sous anesthésie générale. L'entéroscope et l'overtube sont insérés dans la bouche et poussés dans l'intestin grêle. L'endoscope est alors avancé en avant de l'overtube son ballon est gonflé permettant de le fixer. L'overtube est avancé et son ballon gonflé, puis le ballon de l'endoscope est dégonflé permettant de nouveau une progression. Le procédé est ensuite poursuivi jusqu'à ce que la totalité de l'intestin grêle soit visualisé.

 

L'entéroscopie à double ballonnet peut également être réalisée de façon rétrograde, à travers le colon et dans l'iléon afin de visualiser la partie terminale de l'intestin grêle.

 

L'entéroscopie spiralée est une nouvelle technique qui utilise un overtube avec des spirales que l'on fait tourner pour faire avancer l'entéroscope dans l'intestin grêle. 

 

Pour en savoir plus, fiche d'information de la SFED : Entéroscopie

 

RAPPEL IMPORTANT: 

Cette information est uniquement destinée à fournir des orientations générales. Elle n'est pas exhaustive et ne fournit pas de conseils médicaux définitifs. Cet examen est soumis à une prescription médicale.

Besoin d'informations ?

Vous avez des interrogations et vous souhaitez obtenir des informations sur la réalisation d'une entéroscopie ? n’hésitez pas à nous contacter par téléphone ou email pour de plus amples renseignements.